• Marielle Bronn

Du pet foireux au respect de soi


Il y a 6 ans, j'ai été 2 fois aux urgences pour maux de ventre. Pour que je me décide à me déplacer aux urgences et ce en pleine nuit .... j'avais mal, très mal ....


Mal comme si mes intestins avaient éclatés, comme si une bombe nucléaire avait dévasté mes viscères, mal comme si j'allais crevée sous d'affreuses douleurs (et j'ai eu deux enfants donc je sais ce que c'est d'avoir vraiment mal ! Moi aussi j'ai fait le vietnam comme dirait Foresti!!)


gif

Enfin bon voila, j y suis allé, ils ont tout ausculté, et rien - nada - walou - que tchi ..... de l'air qu'ils ont dit. "Madame vous avez de l'air dans vos intestins." - Moi: "euhhhhh ok."


Donc en gros pète un coup ça ira mieux c'est ça?


Le problème c'est que je ne faisais que ça moi de péter !!! non mais faut être honnête, j'étais une usine à gaz, donc me dire que j'avais de l'air dans mes intestins .... ben .... ça m'apprenait pas grand chose tu vois?!!!


Après de nombreuses examens médicaux (et que je te passe par en haut et par en bas pour aller voir ce qui se trame dans mes tuyaux !) sans résultat (heureusement dans un sens, pas de cancer ou autre truc grave, amis en même temps toujours mal et aucune lumière au bout du tunnel vois tu?!), je me suis enfin décider à écouter sérieusement ma naturopathe.



Après quelques test, le verdict tombe: intolérance au gluten, aux produits laitiers et au lactose....



Rien que ca! Là tu vois pour moi c'était comme si tu me disais: à partir d'aujourd'hui tu vas apprendre le chinois 3h par jour, faire 3h d'escalade et 3h de muscu et dans 3 mois on entame l'ascension de l'Éverest! AHHHHHHHHHHHHH


Moi, française, manger sans pain, sans pâte, sans quiche, sans pizza, sans lait, sans fromage, sans béchamel, sans sans sans sans ..... Laisse tomber mon pote. Autant convertir un gourou indien à la pâte à modeler (cherche pas c'est sorti tout seul!).


Je suis passé par toutes les phases classicoclassiques:

  • Le choc: nonononononononon impossible

  • Le déni: impossible. Elle (ma naturopathe) y connait rien. J'ai d'ailleurs été vérifié son diagnostique d'intolérance chez un gastro-enterologue qui après m'avoir fait passer 15 examens sans rien trouver a fini par m'avouer que les tests d'intolérance étaient pas très au point et que le mieux était d'essayer de faire des évictions (on supprime l'aliment suspecté de son alimentation et on voit comment on se sent)!!

gif
  • La colère: Pourquoi moi? pourquoi les autres ont-ils tous le droit de s'empiffrer comme des gros cochons chez Mac Do et Pizza Hut, ou dans des supers restau et moi non???? C'est pas juste ........ (sur le ton de Calimero évidemment)

  • La tristesse: J'ai pleuré, tellement pleuré, de frustration, de peur, de colère, de tristesse. J'ai fait le deuil de tous les plats en sauce que je ne pouvais plus manger, de tous les gâteaux, des banana splits dégoulinants avec de la glace à la vanille, des tiramisu et j'en passe (beaucoup beaucoup beaucoup .......).

  • La résignation et l'acceptation: ça a duré avant que je lâche prise. J'ai commencé par faire du sans gluten, ça m'a aidé mais j'avais encore des maux de ventre. Alors j'ai repris le gluten et fait du sans lactose, idem résultats mitigés .... J'ai bien testé que juste un truc en moins ça pouvait passé .... MAIS NON, fallait tout enlever ...



Et petit à petit j'ai reconstruit toute mon alimentation.

J'ai fait face à mes peurs et j'ai dit fuck aux emmerdeurs.



Ce ne fût pas sans frustration, sans déboire et sans erreur, mais ce fût pour moi (je le vois maintenant après plusieurs années), l'occasion de:

- me respecter profondément. Et oui quand enfin tu écoutes ton corps, tu écoutes tes maux, tu apprends à vivre avec tes ressentis corporels, enfin tu te donnes du respects, de l'écoute, de l'amour quoi!

- me découvrir! Oui je pouvais manger et ne plus avoir mal, avoir un ventre presque plat et non douloureux, avoir une sensation de légèreté après les repas.

- me retrouver ! Moi la fille pleine d'énergie, pleine de joie, de dynamisme et d'enthousiasme ! J'étais triste, énervée, irritée, fatiguée 95% du temps avant de changer d'alimentation. Je dormais énormément. Genre 21:00 à 7:00 toutes les nuits ou presque. Après je suis redevenue moi même! j'avais la pêche! je dormais beaucoup beaucoup moins! J'ai découvert aussi que la consommation de lait me rendait complètement CONNE. Oui une grosse connasse laiteuse! Franchement je ne sais pas décrire le phénomène autrement. Quand j'en consomme (même une petite quantité) je gueule sur tout le monde, je ne supporte plus rien, tout est irritation!

- m'affirmer ! oui ça parait idiot comme ça au premier abord, mais l'alimentation ce n'est pas que ce que tu mets dans ta bouche. C'est aussi une culture, des relations sociales, un façon de vivre, de faire plaisir, d'inter-agir ....


Combien de fois je n'ai pas voulu déranger et je n'ai pas dit que je ne mangeais pas certains aliments, combien de fois je ne suis pas aller quelque part car de toutes façons je n'allais rien pouvoir manger, combien de fois je n'ai pas oser demander au serveur si ce truc là était vraiment sans rien de mauvais pour moi????? .... Et combien de fois il a fallu que j'explique aux personnes que NON CE N'ÈTAIT PAS PARCE QUE C'ÈTAIT À LA MODE et QUE NON JE N'ALLAIS PAS MANGER UN BOUT DU GATEAU D'ANNIVERSAIRE QU'ILS AVAIENT AMENER RIEN QUE POUR LEUR FAIRE PLAISIR! Parce que oui c'est ça aussi! C'est savoir dire, savoir poser ses limites, savoir oser, savoir se respecter et savoir ne pas tolérer l'intolérable.


- grandir en fait. Une occasion magnifique de croissance et d'amour!


gif

Depuis j'ai aussi appris à me lâcher la grappe. Si tout ce que je mange n'est pas parfait, c'est ainsi. Je fais attention car je sais qu'ensuite je vais le payer. Et si je choisis de boire une Guinness en Irlande je sais qu'elle contient du gluten et je sais ce qui m'attend (fatigue et ventre gonflé, et articulations douloureuses si j'en consomme sur plusieurs jours d'affilés).



J'ai fait beaucoup de chemin. J'ai travaillé en coaching et en thérapie ma tristesse, ma peur, mes blocages, mes noeuds, mon affirmation. J'ai appris à changer complètement ma culture culinaire et j'ai appris à me suppléer en vitamines.


Et ensuite je me suis dit: Et si je devenais naturopathe?

Pet'bien je pourrais aider des gens !


Aujourd'hui, je suis neurobiologiste, naturopathe, thérapeute EFT et coach. J'aide les gens à aller mieux. C'est aussi simple que ça en fait!





Si tu as lu jusque là c'est soit que le sujet t'intéresse alors je te suggère de bien faire attention à la suite, soit que tu adores mon humour (je sais ! je m'adore aussi!)


En ce moment je propose des ateliers de rééquilibrage alimentaire:


3 heures , en groupe, où nous parlons d'alimentation, d'émotions, et de comment réadapter ton alimentation à TES besoins!


Ces ateliers sont à prix ultra petits (35€ ... une blague!), car ils ne sont là que pour te mettre l'eau à la bouche de ce qu'un accompagnement complet avec moi sur le sujet pourrait t'amener!!





Allez je t'embrasse et embrasse tes intestins, et ton énergie pour moi!


Marielle

Coach et naturopathe: la vitalité à ton service!

+49 151 11 63 87 89

www.happyouandme.com

happymebymariellebronn.com